Au soir de ce second tour, la France tourne une page.

Elle tourne la page de ce jeu démocratique tant vanté au cours des siècles, mais continue d’écrire l’Histoire de ce système à bout de souffle.

Pour la seconde fois en seulement 15 ans, le Front National a réuni suffisamment de suffrages pour accéder au second tour des présidentielles.Un résultat majoritairement décrié.En aucun cas il n’a suscité le rassemblement nécessaire à ce fameux « Front Républicain ». Cette idée que la France, les Français, seraient animés par un idéal démocratique et fidèle à sa devise. De dignes descendants des Lumières, contre qui, jamais, un prosélytisme haineux semant la division ne saurait prendre le dessus. Ces idées-ci n’ont malheureusement pas eu l’impact historique de 2002.

Capture d’écran 2017-05-07 à 18.32.27.png

À qui la faute ?

À qui la faute si les clivages et les polémiques politiciennes l’ont emporté sur les débats d’idées, sur les programmes, sur l’avenir en jeu de la France ?

À qui la faute si l’on a compté 23.2% d’abstention au premier tour des présidentielles, malgré les mises en gardes quant à l’importance de ces élections. Cette abstention ayant profité au pire scénario possible au pire moment possible.

Aujourd’hui aucune perspective de libre choix n’a été mise en avant. A contrario chaque type d’électeur en avait pour son grade. L’abstentionniste était celui qui ne comprenait rien à la vie politique, méprisant son droit de vote pour lequel  » les anciens se sont battus ». Le vote blanc était vu comme celui des extrêmes, des pseudo-insoumis, des enfants pourris gâtés du système. Enfin nous avions ceux qui votaient pour Mr Macron.

Non cité jusqu’ici c’était le candidat prévu et prévisible pour ce second tour, mais ce ne devait pas être le candidat du 7 mai le soir du 23 avril.

À coup de massue médiatique, de conseils bienpensants, et d’appels à la mobilisation redondants, les précédents types d’électeurs évoqués étaient la cible du Front Républicain bien meurtri jusqu’alors.

Capture d_écran 2017-05-07 à 18.34.45

Le paradoxe politique Français réside en ce fait que les mêmes qui, jusqu’à ce soir, nous avaient harangué de voter pour l’utile, l’évident face à l’abject et l’innommable, sont ceux qui précisément ont fait bénéficier tant de voix à Mme Le Pen. Désormais ils ont installé cette femme sur la scène politique, et si ce ne fût pas ce soir que l’Élysée lui ouvrit ses portes, elle reviendra hanter nos seconds tours.

Comprenons donc que l’abstentionnisme et le vote blanc n’étaient pas des choix purement idiots comme certain aimerait le dire. Et si aucune justification n’est nécessaire pour expliquer le vote de chacun, il est important de noter l’historique moral de ce second tour.

Il nous a fait comprendre que les extrêmes peuvent nous amener à ne pas avoir le choix face à ce système politique auto-régulé. Ne pas avoir le choix face à un simulacre démocratique conséquent, pesant sur les convictions profondes de chacun d’entre nous, mais aussi sur l’avenir de la France.

Il faut aussi rendre compte de l’influence positive ou négative de nos médias, affaiblissant le jeu des élections, métamorphosant une campagne avec 11 candidats en une possible élection de seulement 5 d’entre eux.

Capture d’écran 2017-05-07 à 18.40.17.png

Notre démocratie est en danger. Le bridage systématique de certaines idées, l’étouffement de nouvelles propositions pousse à exacerber les extrêmes, absoudre nos valeurs unificatrices et tomber dans ce piège du vote utile.

Jusqu’à quand le sera-t-il ? C’est la question que nous nous posons. Jusqu’à quand la moitié des électeurs n’auront plus la possibilité d’exprimer leur volonté d’un esprit Français nouveau ? Jusqu’à quand devrons-nous choisir pour le moins pire ?

Réponse en 2022.

Capture d’écran 2017-05-07 à 18.23.26.png

Mohamed-Amine Khamassi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s