Dans un contexte mondialisé enclin à redistribuer les cartes de l’échiquier mondial, l’Afrique semble vouloir tirer son épingle du jeu. En effet, la mise en place de réelles stratégies d’émergence comme l’agenda 2063 annonce un 21ème siècle marqué par la puissance africaine. Cet ambitieux plan d’avenir doit toutefois se concilier avec des lacunes intrinsèques au continent africain.

« Travailler ensemble pour construire une Afrique prospère et unie, fondée sur des valeurs communes et un destin commun »tel est le « motto »de l’agenda 2063 qui repose sur  différentes valeurs telles que le  panafricanisme et le commerce intra-africain. Créé lors du Sommet de l’Union Africaine en janvier 2015 à Addis-Abeba sous la forme de deux premiers documents, les organes politiques de l’Union africaine ont adopté le document final de l’Agenda 2063 durant le mois de juin 2015 en Afrique du Sud. La vision sur 50 ans de l’Union Africaine est un processus plaçant le peuple africain au centre des préoccupations. Une stratégie a par conséquent été mise en place afin de sensibiliser la population africaine de manière à ce qu’elle puisse s’approprier cet impressionnant programme et son exécution. La mise en oeuvre de l’agenda commence, de ce fait, par un plan d’exécution qui détaille de façon progressive les étapes et les caps à atteindre d’ici 2063, afin de concrétiser la vision de l’Union Africaine.

En effet, les dirigeants africains espèrent qu’une transformation structurelle de l’économie du continent, d’où découlera sa prospérité, sera achevée en 2063. Pourquoi 50 ans? Comme l’ont résumé les ministres africains lors de la retraite ministérielle de 2014 à Bahir Dar : «Planifier 50 ans à l’avance nous permet de rêver, d’être créatifs et parfois un peu fous, et de passer au-dessus des difficultés immédiates». Il est essentiel, pour s’assurer de la  réussite de ce programme, de prendre en compte de nouveaux enjeux, tels que l’explosion démographique et le terrorisme qui s’additionnent à de vieilles problématiques, celles-ci ne  se résolvant pas malgré le temps qui passe. Il est également primordial pour le continent africain de s’affranchir de son passé, marqué par une domination coloniale qui a certes modelé les frontières et les économies des pays concernés, mais qui a également laissé place à une ingérence occidentale plus que notable.

Politiquement, l’Afrique indépendante est aujourd’hui constituée essentiellement (et grossièrement) de démocraties imparfaites; de régimes autoritaires marqués par de nombreux conflits de différentes natures (ethniques; religieux; politiques…). Économiquement, l’Afrique contemporaine stagne, c’est encore le continent le moins développé malgré une forte croissance depuis le début du XXI ème siècle. Un mal subsiste: le continent africain reste torpillé par des États rentiers et des oligarchies qui captent les revenus issus des ressources naturelles au détriment de populations pauvres. Preuve en est avec le phénomène du lands grabbing. La Chine, le Royaume-Uni, les États-Unis, des pays européens comme des pays du Moyen-Orient acquièrent des pans entiers de terres africaines. Par exemple, le gouvernement éthiopien a, en 2010, déplacé pas moins d’un million et demi de personnes dans quatre de ses régions. Ce programme d’expropriation des fermiers et des nomades a eu des conséquences désastreuses pour les peuples indigènes: 42 % des terres ont été confisqués àcette période.

Il était, de ce fait, nécessaire pour l’Afrique d’adopter une nouvelle idéologie et de se ré-approprier son présent et son futur. Cet agenda 2063 se veut être un cadre solide pour la réparation des injustices passées et des faiblesses actuelles. La Chine, l’Inde, le Japon, et l’Allemagne semblent parier sur l’Afrique en lancant des projets d’investissement d’une grande ampleur. Le Japon, par exemple, prévoit d’investir 30 milliards de dollars en trois ans. L’avenir nous dira si l’Afrique comptera parmi les pays décideurs de ce monde, à condition que les pays occidentaux acceptent ce retournement de situation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s